Si vous cherchez un dresseur de chiens, nous vous aiderons. Toutefois, avant de suggérer des noms et des écoles du chiot, vous devez savoir en quoi consiste le dressage des chiens.

Aujourd’hui, les services d’un dresseur de chiens sont très demandés. La réalité est que le dressage d’un chien peut ne pas être une tâche facile, soit à cause du manque de temps du propriétaire, soit à cause de l’entêtement de l’animal.

Si vous pensez que votre compagnon à quatre pattes ne vous respecte plus et que vous ne pouvez pas vous imposer, alors peut-être que l’aide d’un dresseur de chiens vous sera utile. Toutefois, avant de chercher un professionnel à la hauteur de la tâche, il est important que vous sachiez ce qui vous attend, vous et votre chiot. Pour ce faire, nous allons vous parler un peu de ce qu’est une éducation positive et des différentes modalités de formation disponibles dans la grande majorité des écoles canines.

L’éducation positive

Qui a un chien doit satisfaire ses besoins fondamentaux, le maintenir en bonne santé, mais aussi le contrôler dans différentes situations et, pour cela, le dressage s’avère, effectivement, un outil essentiel.

Cependant, comme pour les humains, des études récentes ont conclu que les méthodes basées sur la punition ne sont pas efficaces lorsqu’il s’agit d’apprendre quelque chose à votre animal. En fait, ces mêmes méthodes ont même des effets très néfastes, provoquant des réactions d’anxiété, de peur, d’agressivité et, surtout, un manque important de bien-être.

Les méthodes traditionnelles de dressage basées sur le renforcement négatif comme, par exemple, l’apprentissage du chien à ne pas tirer sur la laisse, l’utilisation pour l’effet d’un collier étrangleur ou à pics, ne sont certainement pas la voie à suivre.

C’est pourquoi une autre méthode de formation a émergé, tout à fait opposée, appelée éducation positive. Découvrez ce dont il s’agit !
Contrairement à la formation basée sur le renforcement négatif, dont nous avons parlé plus tôt, la formation positive est basée sur le conditionnement opératoire/instrumental par le biais du renforcement positif. C’est donc une méthode qui respecte beaucoup plus l’animal et qui peut lui apprendre une variété de comportements qui, par un renforcement négatif, serait impensable.

Le renforcement positif concerne la relation établie entre le comportement de l’animal et la conséquence qu’il obtient de ce comportement. Comme la conséquence est assez agréable pour le chien, il a tendance à répéter le comportement.

Un exemple simple est le suivant : si nous offrons une récompense alimentaire à un chien, chaque fois que nous lui demandons de s’asseoir, la probabilité qu’il se rassoie dès que nous lui demandons est plus grande à l’avenir. Fondamentalement, l’animal associe les comportements aux conséquences qu’il en tire.

Comment s’applique-t-elle ?

Pour fonctionner correctement, l’application du renforcement positif doit tenir compte de deux aspects :

Il doit être appliqué immédiatement lorsque le comportement que vous souhaitez améliorer apparaît ou lorsque le comportement indésirable disparaît.
Il doit être appliqué chaque fois que le comportement approprié apparaît ou chaque fois qu’il cesse d’avoir le comportement inapproprié. Cela devrait se faire jusqu’à ce qu’il assimile parfaitement ce qu’il veut.
Exemples : Si un chien aboie trop et que nous voulons qu’il s’arrête, nous devrions le récompenser chaque fois qu’il arrête d’aboyer, immédiatement lorsqu’il s’arrête. Si nous voulons qu’un chien réagisse à l’appel, nous devons le récompenser chaque fois qu’il vient à nous, quel que soit le temps qu’il met.

Dès que l’animal a parfaitement assimilé ce que nous voulons qu’il fasse, nous pouvons lui retirer les récompenses, toujours de manière progressive (pas du jour au lendemain) et aléatoire. Cela augmentera l’intérêt du chien pour le prix et renforcera la pratique du comportement et de l’obéissance.

Quelles récompenses devrions-nous offrir ?

La seule exigence des récompenses est qu’elles soient quelque chose de vraiment attrayant et stimulant pour votre chien. Il faut donc suivre les goûts de l’animal et lui offrir une caresse, un compliment, un jeu, un aliment, etc.

récompenser pour éduquer son chien

Dans le cas d’une collation, il convient de privilégier les aliments d’ingestion immédiate (presque sans mastication) faciles à doser ou à diviser, de petite taille et équilibrés sur le plan nutritionnel. Dans le cas contraire, ils peuvent provoquer des troubles alimentaires, des problèmes de digestibilité, des troubles gastro-intestinaux, entre autres.

À quoi sert cette méthode ?

Le dressage positif permet à l’animal d’apprendre quelque chose, littéralement.

Cette méthode est utilisée pour le dressage à l’obéissance, de base ou avancé, le dressage de chiens de travail (détection de drogues et d’explosifs, thérapie assistée avec des animaux, etc.), le dressage sportif (agilité, etc.), les aptitudes canines et même la correction de comportements problématiques et indésirables.

Toutefois, il faut être conscient que ce processus peut être lent et qu’il exige donc de la patience de la part du propriétaire. Cependant, les résultats obtenus sont généralement très stables et durables et profitent au chien ainsi qu’à toute la famille.

C’est pourquoi, et quelle que soit la taille de votre animal, il est essentiel que, lorsque vous promenez votre chien, vous preniez la tête et présumiez devant lui que, quoi qu’il arrive, le contrôle de la situation sera toujours le vôtre. Faire en sorte que votre compagnon à 4 pattes ne le soumette pas, mais le respecte, est quelque chose d’essentiel pour le développement harmonieux et heureux de votre animal.

Cette formation spécifique vise à identifier les problèmes du chien, présentés par le propriétaire, et à diagnostiquer quel est le plan le plus approprié pour cet animal. Les chiens qui font des démonstrations sont la cible de cet entraînement :

  • l’anxiété généralisée ;
  • l’angoisse de la séparation ;
  • comportement dépressif/aphatique ;
  • des comportements compulsifs (par exemple : dermatite de léchage) ;
  • la coprophagie (absorption de selles) ;
  • l’évacuation dans un lieu inapproprié (fèces et urine) ;
  • la destruction d’objets et de plantes ;
  • l’hyperactivité et l’agitation ;
  • s’échapper, une fois libéré ;
  • tirer et chaluter pendant les marches ;
  • révélation des peurs et des phobies face aux bruits, aux objets et aux personnes ;
  • chasser des objets, des personnes et des animaux et aboyer à l’excès ;
  • la manifestation de l’agressivité par la peur ou la domination ;
  • la non-acceptation du toucher ;
  • la peur des vétérinaires.

Formation de base en obéissance/socialisation

Cours d'éducation canine privé

La socialisation chez le chien permet le développement d’un tempérament équilibré, fondamental pour l’interaction avec toutes sortes de personnes, d’animaux, de bruits et d’environnements. En outre, il évite également les problèmes liés à la nervosité, la peur, l’agressivité, l’anxiété, les obsessions et autres troubles graves du comportement. Après cet entraînement, le chien devrait en être capable :

  • s’allonger et s’asseoir, après avoir reçu l’ordre ;
  • marcher ensemble, avec ou sans laisse ;
  • être tranquille/immobilisé ;
  • retourner à son propriétaire lorsqu’il est appelé ;
  • être attentif ;
  • se calmer.

Formation avancée en obéissance

Une fois que le chien est soumis avec succès à la formation de base en obéissance, on suppose qu’à travers les jeux, le jeu et les méthodes positives, il est capable de développer les comportements suivants :

  • rester devant un magasin ou dans la voiture, avec la porte ouverte ;
  • aboyer, après ordre ;
  • la recherche d’objets personnels perdus ;
  • portant des paniers et des sacs dans sa bouche ;
  • contrôlez-vous lorsque vous lâchez prise et venez répondre à l’appel rapidement ;
  • collecter et livrer un objet dans et hors de l’eau ;
  • apprendre quelques astuces.

Faire appel à un éducateur canin à Bordeaux


Si vous pensez que vous n’êtes pas en mesure d’appliquer ces méthodes vous-même, ou si vous identifiez déjà certains des signaux d’alarme présentés ici, c’est le signe que votre chien doit aller à l’école et être formé par un spécialiste qualifié et préparé pour cela.

Nous allons vous livrer 3 adresses d’éducateur canin à Bordeaux :

Rémi Guérin éducateur canin à Bordeaux : voir son site internet, il est le comportementaliste le plus réputé de la région. Sa spécialité les troubles du comportement lié à l’anxiété comme la peur, l’agressivité etc… Il propose également une école du chiot gratuite !

Dressage-chien.info dresseur de chien en gironde : voir son site internet, il est spécialiste dans l’éducation canine, il propose des cours collectif style club canin.

Croquettes-bordeaux.fr éducateur canin et grossiste en croquettes chien et chat : voir son site internet, il est éducateur canin et comportementaliste.

Les prix varient fortement en fonction du type de formation souhaitée et de la fréquence du mois. Certaines écoles font également des distinctions entre les animaux, selon qu’ils sont petits, moyens ou grands. En moyenne un cours privés coûtera 50€ la séance d’une heure.

Oui, le travail d’un dresseur de chiens n’est ni facile ni simple. Ainsi, au lieu de continuer à regarder les émissions du charmeur de chiens, Cesar Millan, sans obtenir de résultats pratiques pour l’éducation de votre chiot, pourquoi ne pas contacter un dresseur de chiens et commencer, dès que possible, à résoudre ces problèmes de comportement de votre grand chien.

En parlant à un dresseur de chiens, vous serez en mesure de comprendre ce que vous faites mal à votre animal au quotidien et aussi de devenir un propriétaire plus discipliné et un véritable chef de meute, ce qui est, après tout, ce dont chaque chien a besoin.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici