L’histoire de la cité débute au VIIIe siècle, quand un ermite breton nommé Emilianus vient s’établir dans une grotte où coule toujours une source.

Par la suite, ses disciples vont creuser la plus vaste église monolithe d’Europe. Du haut de 53 mètres son clocher offre un panorama spectaculaire sur la ville, le vignoble et ses environs.

L’Ermite Saint Emilion

Cet homme quitta sa famille et sa contrée pour entrer dans les ordres. Il fut d’abord victime des pires injustices auxquelles il répondit toujours par la plus grande bonté. Econome dans un couvent bénédictin, comblé de louanges et de respect en raison de sa grande vertu.

Emilion finit par se retirer loin de tous, dans la forêt des Combes sur le futur site de Saint-Emilion. Il aménagea un ermitage et se consacra à Dieu. Il accomplit des miracles, rendant la vue à une femme aveugle et mourut dans son ermitage le 6 janvier de l’an 767.

Le centre ville de Saint Emilion

A voir à Saint-Emilion

– Eglise Monolithe, entièrement creusée dans le rocher calcaire, la plus vaste d’Europe avec une longueur de 38 mètres, large de 20 mètres, haute de 11 mètres sous voûte.

– L’ermitage, aménagé à partir d’une grotte naturelle qui abritait le moine fondateur.

– La chapelle de la Trinité, magnifique témoignage de l’architecture du XIIIe siècle avec à l’intérieur des fresques restaurées.

– Le musée de la Poterie, dans les anciennes carrières souterraines, une collection exceptionnelle de poteries du Sud Ouest du XIIIe au XIXe siècle.

Le vignoble de Saint Emilion

Dans les environs de Saint Emilion

– Ecomusée du vigneron, situé à Montagne, à quelques kilomètres seulement de saint-emilion, pour comprendre la civilisation du vin et de la vigne.

– Saint-Sulpice-de-Faleyrens, ce village connut son heure de gloire au XVIe siècle puisque le roi de France, Henri de Navarre, se réfugia au château Lescours, protégé par ses douves, tout comme Louis XIV comme le dit la légende. Témoignage d’un lointain passé, on trouve aussi au port de Pierrefite un menhir haut de 5 mètres et large de 3 mètres.

Office du Tourisme de Saint-Emilion Le Doyenné – Place des Crénauxst-emilion.tourisme@wanadoo.fr

Côté cuisine

– Les Macarons toujours fabriqués selon l’ancienne recette des religieuses de l’ordre des Ursulines ( XVIIe).

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici